Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 10:32

« Las moninas de mon quartièr »

Vòli pas dire mas i a pas qu’en cò nòstre que vesèm de gents, depositàrias de l’Autoritat publica, prene de decisions que daissan pas d’estonar.

Se ne cresèm las gazetas que se’n fan lo resson, un policièr paquistani ven d’èsser suspendut per aver sospechat un nen de nòu meses de temptativa de murtre (sic) e aver forçat la familha a lo far comparéisser davant los tribunals.

Dins sa granda saviesa, lo jutge a liberat lo nen amb caucion… (resic)

Me diretz qu’aquò se passa – coma disiá lo Bladèr dins sos contes – « dins un país sauvatge e negre », que son de monde pas encara civilizats (!) segon las nòrmas dels païses occidentals.

E pr’aquò, civilizats o èran plan avant nosautres en Euròpa, mas d’una faiçon diferenta ! Podèm noirir qualques dobtes sus las consequéncias del periòde quand los Angleses – o los Franceses endacòm mai – èran los mèstres del país.

Aquela granda digression per vos dire que l’Autoritat o l’Administracion dins un país que se vòl o se pretend modèrne es encara pièger que la lenga de l’Esòp.

En cò nòstre, i escapem pas !

I a qualques ans d’aquò, agèri, de la part d’una gendarmeta, una multa en escotèr per aver marcat completament l’estòp, multa identica al tipe que l’aviá trespasat a mai de cinquanta a l’ora !

Qui a pas recebut dins sa boita de letras un document comminatòri de la part de l’Administracion que vos menaça de las galèras acompanhadas d’una sasida de tot çò que ne sètz lo proprietari se pagatz sul pic una soma estonanta de qualques euros o quitament centimes d’euros !

Es una necessitat per un país d’èsser organizat e d’aver una administracion capabla de far dintrar las taxas e de punir los fraudaires.

Autres còps, a l’epòca de la penna d’auca e, mai recentament, de la maquina d’escriure, los deutes pichonèls, los doblidavan, estant que caliá que l’Administracion mobilizèsse d’emplegats que costavan plan mai cars que non pas los deutes a recuperar. Ara, son los ordenadors que fan lo trabalh, programats que son per lançar l’impression de las letras de relança. E que siá per qualques euros o milièrs d’euros, la letra es mandada.

Vosautres, sètez mortals mas l’Administracion es etèrna e òrba mas « las moninas de mon quartièr nos an civilizats ! » coma o disia Jacques Brel.

Cronica occitana

Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne

Dimenge, lo 6 d'abril de 2014

Apondon

Per los mai joves que coneisson benlèu pas lo Grand Jacques, apondi las paraulas de la cançon : Les singes de JacquesBrel que se tròba dins lo disc Marieke (1961).

Avant eux, avant les culs pelés,
La fleur, l'oiseau et nous, étions en liberté
Mais ils sont arrivés, et la fleur est en pot
Et l'oiseau est en cage et nous en numéro
Car ils ont inventé prisons et condamnés
Et casiers judiciaires et trous dans la serrure
Et les langues coupées des premières censures
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier {x2}

Avant eux, il n'y avait pas d' problème
Quand poussaient les bananes même pendant le Carême
Mais ils sont arrivés bardés d'intolérances
Pour chasser en apôtres d'autres intolérances
Car ils ont inventé la chasse aux Albigeois
La chasse aux infidèles et la chasse à ceux-là
La chasse aux singes sages qui n'aiment pas chasser
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier {x2}

Avant eux, l'homme était un prince
La femme une princesse, l'amour une province
Mais ils sont arrivés, le prince est un mendiant
La province se meurt, la princesse se vend
Car ils ont inventé l'amour qui est un péché
L'amour qui est une affaire, le marché aux pucelles
Le droit de courte-cuisse et les mères maquerelles
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier {x2}

Avant eux, il y avait paix sur Terre
Quand, pour dix éléphants, il n'y avait qu'un militaire
Mais ils sont arrivés et c'est à coups de bâtons
Que la raison d'État a chassé la raison
Car ils ont inventé le fer à empaler
Et la chambre à gaz et la chaise électrique
Et la bombe au napalm et la bombe atomique
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier
Les singes de mon quartier

Partager cet article

Repost 0
Andriu de Gavaudan
commenter cet article

commentaires

Presentacion

  • : Le blog de Andriu de Gavaudan
  • Le blog de Andriu de Gavaudan
  • : Actualitat en lenga occitana Lenga e cultura occitanas (occitan ancian e modèrne)
  • Contact

Recèrca