Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 00:27

… e de lin blanc !

 

Cresi, sens n’èsser segur, qu’es dins Bébert et l’omnibus (1963), un film d’Yves Robert… En gara, un agent d’entreten pica las ròdas amb una maça e, coma lo bruch rendut li conven pas e qu’es el lo responsable, empacha lo traïn de se n’anar ; furor del cap de gara que li balha una promocion per se’n desfar e ne nomena un autre a sa plaça. Mas aqueste que, qualques segondas abans, voliá a tota fòrça que lo traïn partiguèsse, tròba tanben un son marrit e refusa de laissar partir lo traïn…

La directritz del FMI recomanda que França faga un esfòrç bèl per çò que n’es dels deficits publics e responde aital als critèris dels mercats. Quand Christine Lagarde s’ocupava de las finanças dins lo govèrn de Nicolas Ièr pr’aquò, quitava pas de nos dire que la crisi èra darrièr nosautres – me soi pas revirat ! – mas vertat es que tornèt pas jamai dire que deuriam far de bicicleta per far d’estalvis. A l’escotar, tot èra under control !

Faguèt miranda tanben dins l’« afar Tapie » que vegèt nòstre « car » Nanard recebre un molon de milions d’euros – perque pas, soi pas un especialista de las finanças – e subretot 45 milions pel prejudici moral qu’auriá subit a l’epòca. La ministra causiguèt per aquò far un comitat d’arbitratge privat contra l’avís de sos diferents servicis especializats. Sa probitat canda se pòt pas discutir – encara que !

A l’esquèrra, ai plan paur que los partits e los pretendents al tròn se compòrten pas d’un autra faiçon ; parlar de rasar quitament a gratis sens parlar del talh del razor fa pas seriós. Çaquelà, la probitat totjorn… A creire que la governança de nòstre país se fa coma se jòga al bridge : i a un mòrt que representa los ciutadans qu’an pas drech a la paraula e – pels mai aisats benlèu – al… lin blanc !

 

Editorial de La Setmana, n°829

Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Anar del mond
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 00:22

Be seré un acte mancat ?

Qu'es qualqu'un totun vestit de probitat canda e de lin blanc… e que'u vòlon har la barba a tota fòrça !

 

DSC_0109.JPG

Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Curiosa
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 10:57

Lo fantauma de Rodés es plan viu !

 

Coma tantes, veni de passar qualque temps a l’Estivada que s’acaba uèi dimenge a Rodés (Avairon). E se ne parli, es per vos assabentar, per çò que auretz pas agut l’escadença de veire de publicitat o de legir d’entresenhas sus aquel eveniment.

Pels mèdia exagonals, es un eveniment fantauma : n’existís pas ! Coma vòli pas far lo paranoiac, cal envisatjar al mens doas possibilitats.

La primièra es que los organizators an pas sabut trobar l’adreça dels mèdia en general e que, en consequéncia, lor an pas mandat res. Coma ne son a la XVIIIna edicion de l’eveniment, s’an pas fach assaber, dempuèi lo temps, que fasián quicòm, son vertadièrament piòts !

En mai d’aquò, coma los que pagan son las regions, aquestas serián autan piòts coma los occitanistas qu’organizon.

La segonda ipotèsi seriá que un eveniment consacrat exclusivament a la lenga e a la cultura occitanas pòt pas interessar degun e que seriá, pels mèdia, un pèrda de temps e d’argent que de i consacrar, quitament qualques regas. En mai d’aquò, los musicaires professionals, quitament se recampan tres mila personas a cada còp que cantan, devon pas èsser tròp bons que los entenon pas jamai sus las ondas nacionalas.

Vos cal pas estonar de veire vòòstra filha muda amb un rasonament aital.

Ne sèm aqui, brave monde ! Un eveniment que recampa detzenats de milièrs de personas pendent cinc jornadas e que propausa tot a gratis : concèrts, cançons, danças, discussions literàrias, etc., e òc, aquel eveniment es un non-eveniment. Que, pendent totas aquelas jornadas, i aja una convivéncia remirabla sens que i aja besonh d’una tropelada de policièrs, es pas de notar! Miracle de la francofonia franco-francesa.

Pel primièr còp ongan, totes los païses d’òc èran representats gràcias a la preséncia d’artistas venguts de la Charenta lemosina – e òc, se parla occitan al sud d’Engolèsme. Los païses d’òc cobrisson un espaci francés (lo tèrç de França) mas tanben la Val d’Aran espanhòla e las valadas italianas al nòrd de Coni (Cuneo).

Bon, avètz mancat l’Estivada de Rodés ; domatge ! mas podètz anar a l’estagi de l’escòla occitana d’estiu que se debana a Vilanuèva d’Òut del 15 al 22d’agost. A lèu de vos veire!

 

Cronica occitana

dins Le Petit Bleu de Lot-et-Garonne

dimenge 31 de julhet de 2011

 

Repost 0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 01:20

« Allô, maman, bobo… »

 

Nicolas Ièr que’s deu arregaudir cada jorn un pauc mei de véder los sons adversaris declarats estar dens la panada. En prumèr, qu’es estat la caduda de l’« ostau DSK » : aqueth òme brilhant, de l’estatura internacionau, qu’a encontrat la soa Ròca Tarpèa dens la cramba 2806 de l’ostaleria Sofitel de Nòva York. La soa agression – o temptativa d’agression – presumida d’ua hemna de servici qu’a arroeinat la soa candidatura a l’eleccion presidenciau a vénguer. E puish, qu’es Nicolas Hulot que pensava que lo resultat de las primàrias e seré lo son jorn de hèsta ; ailàs per eth, los electors d’EE-LV que l’an invitat a prénguer las soas vacanças. La soa des·hèita qu’es de mau devèrzer ende l’ecologista mediatic. Qu’èra persuadit – o que l’avèvan convençut – que ne seré pas sonque ua passejada da santat, e que lo son carisme e l’influéncia que pensava d’aver suu monde politic que’u permeteré de har passar a la trapa aquera hemnòta de las lunetas rojas. Qu’avèva venut lo peu abans d’aver la bèstia ! Que ditz que n’es pas rancurós mès, totun, qu’exprimeish lo son amarum dens los mèdia e ne manca pas de reglar lo lor compte aus líders ecologistas, de C. Duflot a D. Cohn-Bendit en passar per N. Mamère. Que’s planh, haut o baish, de la faiçon que son estadas organizadas las primàrias e declara que tot es estat hèit ende li complicar l’obratge. Que repròcha tanben a Eva Joly lo son comportament « guaire nòble » e la soa « incapacitat de s’afranquir de las atacas ». Qu’acaba en díser que n’a pas enveja de demorar dens aqueth sac d’arrats… Lo praubòt que’s vedèva com l’òme providenciau qu’avèva hèit las pròvas e que s’aperceb ara qu’es nud – politcament parlant de segur ! Un petit esfòrç deus socialistas e Nicolas que poiré estar lo prumèr !

 

Editoriau de La Setmana, n°828
Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Anar del mond
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 11:31

L’amor de l’asirança…

 

La setmana passada, Norvègia dintrèt, sens i èsser preparada, dins l’èra del terrorisme : lo chaple mai grand qu’aja conegut dempuèi la segonda guèrra mondiala. E es pas un atemptat islamista mas un atemptat complit per un Norvegian « de bona soca » que se proclama sus la tela « fondamentalista crestian ». Èra pas una accion improvisada. En primièr, faguèt petar una bomba en plen centre d’Òslo, a proximitat dels ministèris ; una orada mai tard, vestit de policièr, fasiá un chaple – gaireben un centenat de mòrts sens comptar los nafrats – sus l’iscla d’Utoeya qu’aculhissiá un recampament de joves, en universitat d’estiu, del partit del primièr ministre norvegian. La polícia descobriguèt lèu qu’aviá crompat, entre autras causas, quatre o cinc tonas d’engraisses agricòlas… Los mai vièlhs se sovenon del chaple d’Oklahoma City (E.U.A.) – 168 mòrts, centenats de nafrats – qu’acompliguèt Timothy McVeigh, un « fondamentalista » estatsunidenc, « de soca » el tanben. Amb de partits o movements que, un pauc pertot en Euròpa, tenon un discors d’exclusion, es inevitable que se tròbe qualqu’un que passa a l’acte, convencut d’acomplir lor volontat. Los mòrts comptan pas quand la causa es justa. Fatwa, presic, discors… son las armas de totes los maselièrs per procuracion, plan a l’acès darrièr lor respectabilitat e lor amor per la patria, que qué siá. Es pr’aquò dificil de creire que la compassion manifestada per d’unes politicians siá quicòm mai qu’una polidesa (!) de circonstància quand tenon un discors tot plen d’òdi cap als autres. Lo responsable d’un grand partit diguèt recentament que, per desquilhar son adversari èra pas necite de far dins la «  kolossale finesse » (sic). « Poèta, pren ton laüt » e fai-nos l’Òda a l’òdi…

 

Editorial de La Setmana, n°827
Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Anar del mond
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 10:54

Uèi, a 11 h, Google actualitats anóncia la mòrt del pintre Lucian Freud a la rubrica « Divertiments »

Divertissements »

La mort de Lucian Freud

France 2 - ‎Il y a 2 heures ‎
Ce petit-fils de Sigmund Freud (son père était le plus jeune fils du fondateur de la psychanalyse) avait redonné ses lettres de noblesse à l'art figuratif avec des représentations crues de corps nus…
Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Curiosa
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 16:05

Ua amiga que'm hè passar aqueth messatge ; en tot respectar lo son anonimat, que'u hiqui suu men blòg pr'amor que'm sembla hèra interessant…

 

1. Anatz sus Google Maps e clicatz sus « itinerari » ;

2. Escrigatz « Taiwan » coma vila de despart ;

3. Escrigatz « Chine » coma destinacion ;

4. Legiscatz la linha 23…

 

 

 

 

Que'm hè pensar a ua istòria suus Estats Units :

« Diga, papà, b'es lonh, los Estats Units ?

— Cara't e… nada !

 

 

Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Curiosa
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 11:03

La parada militara deu 14 de julhet n'interessa pas tots los Parisencs o los toristas.

Que ne i a qu'aiman mei demorar a casa…

 

Paroles et musique : Georges Brassens (c) 1952 Éditions Musicales Ray VENTURA droits transférés à WARNER CHAPPELL MUSIC FRANCE

 

La mauvaise réputation

 

I

Au village, sans prétention,
J'ai mauvaise réputation,
Qu'je m'démène ou qu'je reste coi,
Je pass' pour un je-ne-sais-quoi.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En suivant mon ch'min de petit bonhomme ;
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Non, les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Tout le monde médit de moi,
Sauf les muets, ça va de soi.

II

Le jour du Quatorze-Juillet,
Je reste dans mon lit douillet ;
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n'écoutant pas le clairon qui sonne ;
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Non, les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Tout le mond' me montre du doigt,
Sauf les manchots, ça va de soi.

III

Quand j'croise un voleur malchanceux
Poursuivi par un cul-terreux,
J' lanc' la patte, et pourquoi le taire,
Le cul-terreux se r'trouv' à terre.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En laissant courir les voleurs de pommes ;
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Non, les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Tout le monde se ru' sur moi,
Sauf les culs-d'jatt', ça va de soi.

IV

Pas besoin d'être Jérémi'
Pour d'viner l'sort qui m'est promis
S'ils trouv'nt une corde à leur goût
Ils me la passeront au cou.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En suivant les ch'mins qui n'mènent pas à Rome ;
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Non, les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux...
Tout l'mond' viendra me voir pendu,
Sauf les aveugl's, bien entendu

Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Curiosa
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 17:52
Tots los nòstes republicans d'esquèrra e de dreta que harén melhor de cantar la cançon de Boris Vian
Boris Vian                On n'est pas là pour se faire engueuler (1954)

Un beau matin de juillet, le réveil
A sonné dès le lever du soleil
Et j'ai dit à ma poupée : "Faut te s'couer
C'est aujourd'hui qu'il passe"
On arrive sur le boulevard sans retard
Pour voir défiler le roi d'Zanzibar
Mais sur-le-champ on est r'foulé par les agents

Alors j'ai dit :

On n'est pas là pour se faire engueuler
On est là pour voir le défilé
On n'est pas là pour se faire piétiner
On est là pour voir le défilé
Si tout le monde était resté chez soi
Ça f'rait du tort à la République
Laissez-nous donc qu'on le regarde
Sinon plus tard quand la reine reviendra
Ma parole, nous on r'viendra pas

L'jour de la fête à Julot, mon poteau
Je l'ai invité dans un p'tit bistro
Où l'on sert un beaujolais vrai de vrai
Un nectar de première
On est sorti très à l'aise et voilà
Que j'ai eu l'idée de l'ram'ner chez moi
Mais j'ai compris devant l'rouleau à pâtisserie


Alors j'ai dit :

On n'est pas là pour se faire engueuler
On est venu pour faire une tite belote
On n'est pas là pour se faire assommer
On est là pour la fête à mon pote
Si tout le monde restait toujours tout seul
Ça serait d'une tristesse pas croyable
Ouvre ta porte et sors des verres
Ne t'obstine pas ou sans ça l'prochain coup
Ma parole, j'rentre plus du tout

Ma femme a cogné si dur cette fois-là
Qu'on a trépassé l'soir même et voilà
Qu'on se r'trouve au paradis vers minuit
Devant Monsieur Saint Pierre
Il y avait quelques élus qui rentraient
Mais sitôt que l'on s'approche du guichet
On est r'foulé et Saint Pierre se met à râler

Alors j'ai dit :

On n'est pas là pour se faire engueuler
On est v'nus essayer l'auréole
On n'est pas là pour se faire renvoyer
On est mort, il est temps qu'on rigole
Si vous jetez les ivrognes à la porte
Il doit pas vous rester beaucoup d'monde
Portez-vous bien, mais nous on s'barre
Et puis on est descendu chez Satan
Et là-bas c'était épatant !

C'qui prouve qu'en protestant quand il est encore temps
On peut finir par obtenir des ménagements !
 

Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Curiosa
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 17:26

Lo prètz de la democracia !

 

Ne son pas nombrós los qui, com lo deputat René Dosière, n’acumulan pas los mandats electius e se contentan de la lor indemnitat d’elegit deu pòble. Que son mei nombrós los qui, a dreta o a l’esquèrra, an ua vision diferenta deu lor « mestièr » d’elegit e qui saben tot deu prètz de las casquetas : deputat o senator, cònsol, president de Comunitat d’aglomeracion, etc. sens comptar las qui son dens lo off : presidéncias divèrsas e variadas, totas damb ua indemnitat aferenta, de segur. Aqueths amassaires de mandats n’ac hèn pas sonque ende melhor servir lo Ben public e, accessòriament, los lors electors. Ua lenga de huec que balhè aus apòstols lo don ende las lengas ; l’oncion de l’eleccion que balha a l’elegit ua intelligéncia extraordinària, lo sens de l’organizacion e un sarròt d’autas qualitats que’u permeten d’ac har tot sens problèma e de recéber las indemnitats – un pauc limitadas per lo legislator – que van damb eras. Lo demei, que son autorizats a ne’n har profieitar los lors « amics ». René Dosière que volèva qu’aquesta moneda demorèsse dens las caishas de la collectivitat e, votat a l’Assemblada nacionau per distraccion, lo son tèxte qu’estó refusat peus senators au motiu que n’avèva pas arren a har dens lo tèxte votat ! Sospirs de solaç demest los elegits de véder aquera miaça levada ; qu’auré mes en dangèr la lor possibilitat de’s crear d’afidats e d’obligats – non, n’es pas corrupcion ! – totjorn utils ende ua reeleccion. Que serà ua compensacion, au mens endeus praubes senators, que lo lor president a devut anullar – la causa estant venguda publica – ua prima de 3500 euros tà cada senator. Que ven de portar lo clam contra los organs de premsa qu’an revelat l’afar… au nom de la democracia escarnida, de segur !

 

Editoriau de La Setmana, n°826

Repost 0
Andriu de Gavaudan - dans Anar del mond
commenter cet article

Presentacion

  • : Le blog de Andriu de Gavaudan
  • Le blog de Andriu de Gavaudan
  • : Actualitat en lenga occitana Lenga e cultura occitanas (occitan ancian e modèrne)
  • Contact

Recèrca